L’historique de l’organisme

Actes de vie est un organisme de bienfaisance incorporé depuis le 8 août 2014, et actif dans le parrainage (à Cuba) depuis 2002.

En 2002, Daniel Laferrière et son épouse Chantal Lavallée étaient en voyage à Cuba et c’est en visitant les campagnes qu'ils se sont sentis interpellés par cette détresse humaine dont ils étaient témoins. Ils y ont découvert un peuple d'une grande générosité, instruit, heureux de les rencontrer et qui cherche à discuter et à entrer en relation avec les autres. Ils ont fait la rencontre d’un jeune couple qui les ont reçus et qui leur ont partagé tout ce qu'ils avaient comme nourriture… c’est-à-dire un œuf! Le couple  cubain était heureux de leur offrir à un point tel que les Laferrière ne voulaient pas les décevoir en refusant.

Leur maison était plus que modeste, c'est vraiment le cas de le dire, qu'ils habitent entre quatre planches. Une table, deux chaises en bois, un lit et un matelas vétuste et usé, rien sur les murs, un petit poêle à l'huile pour y faire à manger où un tuyau longe le mur jusqu'à une conserve de 3 litres pour y recueillir l'huile à chauffage, pas de réfrigérateur et aucune réserve de nourriture; on y vit au jour le jour. 

Historique (suite)

À leur retour de Cuba, ils ont parlé de leur projet à plusieurs familles du Québec afin d’aider cette famille à acheter un réfrigérateur et de la nourriture. C’est avec beaucoup d’enthousiasme que tous les familles ont adhéré au projet. Ils ont d’ailleurs continué d’offrir de l’aide alimentaire à cette famille de Cuba tous les ans ainsi qu’un soutien pour combler leurs différents besoins.

Ensuite, ils les ont aidés pour y construire leur maison avec un toit de ciment afin de protéger tous les membres de la communauté contre les tornades et autres éléments naturels destructeurs.

C’est finalement en 2009 qu’ils ont commencé le parrainage avec des familles du Québec en les jumelant avec une famille de Cuba. C'est à ce moment qu’ils ont décidé d'aider les gens, car avec la collaboration de personnes ressources sur place, ils étaient en mesure d’identifier qui sont les personnes les plus nécessiteuses. Ils ont alors commencé à fournir des puits, beaucoup de nourriture, des instruments de musique, des matelas, des médicaments, des vélos, mais surtout du réconfort et de l'espoir et ce, sans aucune demande de leur part.

Plan du site